COPIE
 

La nourriture en Argentine est beaucoup moins variées que celle en France. En effet, ici ça se résume à viande, pizza et pasta !! Ce qui veut dire très équilibrée ! Mais la nourriture est vraiment bonne !

La viande

Nous sommes allées entre filles, vers 20h dans l’un des restaurants le plus reconnu pour sa viande. Le restaurant était très chic, nous avons été servi directement avec un petit apéritif et nous avons commandé nos Bife de Lomo accompagné d’un bon vin argentin. Nous avons un peu attendu mais lorsque la viande est arrivée nous avons été surpris par sa taille. Elle était vraiment énorme, elle a même été difficile de la manger à deux. Elle  était accompagnée de divers accompagnement comme des purées, une compote de pommes, des salades,… C’était délicieux ! Et nous en avons eu pour seulement 63 pesos par personne. C’était le plus cher restaurant que j’ai fait depuis mon arrivée à Buenos Aires mais cela fait seulement 15euros…

Les Asados

Ensuite, les argentins font souvent des Asados. En fait c’est un peu une sorte de barbecue entre amis avec une immense quantité de viandes différentes. C’est vraiment un moment pour se rassembler entre amis, pour discuter, pour rigoler,… Nous l’avons fait après le carnaval de Guadiguachu sur la terrasse de l’appartement de deux filles espagnoles. Nous étions dix-sept : Il y avait donc les deux espagnoles, trois argentins, un équatorien, deux allemands, un suisse, deux français, une indienne, et cinq américaines. C’était une soirée très sympathique avec une très bonne ambiance et qui a durée jusqu’à 4h du matin. 

Empanadas

Enfin, il y a les empanadas. Les argentins en mangent tout le temps, lorsqu’ils ont un petit creux ou lorsqu’ils n’ont pas le temps de manger. C’est une sorte de petits chaussons en pâte feuilleté farcie avec du fromage, du jambon, de la tomate, de la viande : avec n’importe quels ingrédients ! C’est un peu comme une calzonne mais dix fois meilleures !


Donc en résumé, l’Argentine n’est pas vraiment faite pour les personnes qui veulent faire un régime. La nourriture est grasse et très riche, mais à en tomber par terre.


COPIE


La vie à Buenos Aires

La conduite 

Tous les conducteurs sont très dangereux à Buenos Aires. En effet, ils conduisent n’importe comment, en particulier les bus et les taxis. Ils font des queues de poissons toutes les deux secondes, ils doublent sans regarder, ils ne mettent pas leurs clignotants, ils conduisent vite,... C’est très dangereux à la fois pour les piétons et pour les autres conducteurs. En ce qui concerne les piétons, peu importe qu’ils soient déjà sur la chaussée, si le feu est vert les bus avancent. Pur les automobilistes c'est tout aussi dangereux et le nombre d’accidents à Buenos Aires est très élevé vu la manière dont ils conduisent: les conducteurs ne respectent en aucune façon les voies sur la route et ils peuvent être à cinq voitures de front sur une chaussée de quatre; çela ne les dérange pas du tout. Surtout pour les taxis car le plus important pour eux est d’aller le plus vite possible !


COPIE
 

Le Tango est une danse dansé par la plupart des argentins. Il fait partie de leur culture, on dit qu’il est né à la fin du XIXème siècle mais les avis divergent. Il parait  qu’au début les hommes dansaient entre eux dans la rue et commencèrent, en mélangeant différentes danse,  à inventer d’autres pas.
Le Tango se danse à deux, les deux partenaires sont toujours en coordination. L’homme guide mais c’est une improvisation perpétuelle. Les partenaires sont toujours très proches l’un de l’autre. C’est une danse qui sert à séduire l’autre partenaire. Elle est très sensuelle mais très compliquée lorsqu’on ne connait pas. En effet, il faut quand même avoir des bases pour danser le tango. J’ai essayé à une soirée d’apprendre un pas mais c’est vraiment difficile, je l’ai refait au moins 10 fois pour pouvoir le maitriser à peu près (mais je m’en souviens déjà plus). Les danseurs sont habillés très chic, il y a des chaussures spéciales pour le Tango. Les hommes sont le plus souvent en noir et les filles sont avec des robes très décolletés avec de grands talons, on se demande comment elles font pour danser.
Le Tango, aujourd’hui, se danse encore dans la rue ou dans des bars ou restaurants chics. Dans la rue c’est très intéressant de regarder car la musique commence, des couples se forment et se mettent à danser. Peu importe que les gens se connaissent ou pas ils y vont et dansent avec ceux qui veulent. Tout le monde danse, jeunes ou moins jeunes, et continuent jusqu’à ce que la musique s’arrêtent.



COPIE

La Boca est aujourd’hui un des plus pauvres quartiers de Buenos Aires mais c’est aussi un quartier très touristique, car c’est le lieu où les premiers immigrants, en particulier espagnol et italiens, sont arrivés. 
Mais c’est surtout "el Caminito" (un coin de la Boca) qu’il faut aller voir avec ses maisons colorées, ses rues festives, avec des restaurants où il y a des shows de tango car c’est à cet endroit que le tango argentin est né. Il parait que les maisons sont de ces couleurs car les habitants de ce quartier n’ayant pas d’argent utilisaient de la peinture pour bateaux pour peindre leur maison. Les maisons sont de couleurs très vives et toutes, de couleurs très différentes. Mais ce quartier en lui-même n’est pas très intéressant, on y fait vite le tour car il y a peu de maisons de couleurs, peu de show de tango mais il y a de nombreux magasins touristiques, pour faire des cadeaux.
Ce quartier touristique est à coté du port de Buenos Aires. Les alentours ne sont pas très conseillés pour les touristes, il ne faut pas trop s’y aventurer car c’est assez dangereux.
Il y a à Buenos Aires de nombreux vols : de sac, d’appareils photos, de portables,… Mais tout dépend du quartier car les quartiers comme Palermo ou Recoleta sont très sûr. On pouvais y sortir dans la rue à 4h du matin et il n’y avait aucun problème.
Mais la Boca étant un quartier pauvre, il y a de nombreuses maisons délabrées, beaucoup de jeunes dehors. Un jeune dans la rue a même essayé d’ouvrir la porte du taxi dans lequel j’étais mais heureusement le chauffeur avait fermé les portières.  
 


La Boca (espagnol)

El barrio de la Boca es una de las zonas más pobres de Buenos Aires, pero sobre todo, el lugar más turístico de la cuidad. Los primeros inmigrantes, italianos y españoles en mayoría, llegaron a Buenos Aires, instalándose cerca del puerto, en el barrio de la Boca.

No hay que perderse la visita del “caminito” (una calle de la boca), con sus casas de colores, sus restaurantes, y sus shows de tango: se dice que el tango argentino nació en la Boca.

La leyenda dice que los inmigrantes, por falta de dinero, pintaban sus casas con las pinturas para los barcos. Eso explicaría porque la variedad de color que se puede encontrar en las casas de la Boca.

La Boca no es un lugar que llama la atención. El barrio turístico esta hecho de tres calles, con pocos shows de tango. Pero hay varias tiendas turísticas para comprar regalos.

El barrio está ubicado cerca del puerto comercial de Buenos Aires. No hay que alejarse mucho de la zona turística, porque no el barrio no es tan seguro.  En buenos, hay un problema de seguridad importante: robos de carteras, cámaras, celulares… Pero todo depende de dónde: la Recoleta o Palermo son barrios muy seguros. Podía salir a las 4 de la mañana en la calle sin ningún tipo de problemas.

Para concluir, la Boca es un barrio pobre de Buenos Aires. Hay varias casas destartaladas, jóvenes en la calle. Cuando estaba en la Boca, un chico intento abrir la puerta del taxi donde estaba pero el taxista ya había cerrado las puertas, por suerte.




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement